La Japan Karate Association (JKA) est la plus importante et la plus prestigieuse organisation de Karate-Dō au monde, et elle est reconnue comme la représentante du Karate-Dō Shōtōkan Traditionnel.

La JKA s’est littéralement construite selon les idées de Gichin FUNAKOSHI (1868-1957), le père fondateur du Karate-Dō moderne et tout particulièrement du Shōtōkan. Il fût le premier Maître Suprême de la JKA lors de sa création en Mai 1949.

En Avril 1956, la Japan Karate Association met en place le premier programme d’Instructeur (Kenshusei). Celui-ci doit permettre aux instructeurs, non seulement d’effectuer les techniques, mais également d’en expliquer les mécanismes. Elle va former, et forme encore, les plus grands Sensei tels que Taiji KASE, qui aura en charge le développement du Shōtōkan en France, ou encore Keinosuke ENOEDA en Angleterre, ou Hideo OCHI en Allemagne, ou bien encore Satoshi MIYAZAKI en Belgique. La JKA va faire du Shōtōkan le style le plus pratiqué au monde, quasiment indissociable du mot Karate-Dō. Tous les pratiquants de Karate-Dō Shōtōkan sont issus de près ou de loin de l’enseignement de la Japan Karate Association.

Aujourd’hui encore la JKA est reconnue dans le monde entier comme l’une des écoles, si ce n’est l’école la plus représentative du Karate-Dō Shōtōkan Originel, tel que l’enseignait Gichin FUNAKOSHI. Beaucoup des hauts instructeurs actuels, à l’image de son chef instructeur Masaaki UEKI, sont des élèves du grand maître, et n’ont qu’un souhait : Faire de leur organisation la gardienne du Karate-Dō Traditionnel.